Les Chinois à Paris

Film de Jean Yanne, 1974.

Film de Jean Yanne, 1974.

Bienvenue au « Royal Strasbourg ». Le lieu est typiquement parisien, c’est-à-dire inchangé depuis certainement plusieurs dizaines d’années autant dans le décor que dans les gens qui le fréquentent. Sauf que le personnel est majoritairement Chinois. A peine deux ou trois tables sont occupées, dont une par trois Chinois justement qui bavardent poliment. Je me demande bien ce qu’ils peuvent se raconter. Il y a un comptoir de jeux de hasard, 100 millions d’Euros sont à la clé aujourd’hui, de quoi me payer mon propre journal ! Une queue vient de s’y former, elle va jusqu’à l’extérieur ; la porte est entrouverte, j’ai froid. En face de moi, un homme est installé et fait exactement le même exercice que moi, c’est troublant. Ah, je viens de voir que le patron a une bonne tête de Parisien. Bon, ça va, les Chinois n’ont pas encore totalement pris possession des lieux, Jean Yanne peut reposer tranquille. Tout cela est finalement très calme mais cosmopolite. Il est temps de payer mon chocolat ; Il faudra que je pense à me le faire rembourser par l’Ecole. Le ticket de caisse est imprimé sur du papier de la Française des Jeux, cela me fait sourire, peut-être que les numéros gagnants du jour sont dessus !

Publicités
Published in: on 11 mars 2009 at 10:21  Laisser un commentaire  
Tags: , ,

Célébrons les femmes, en attendant l’année prochaine…

Dessin de Freud

Dessin de Freud

Les Hommes aiment les fêtes et les commémorations. Aujourd’hui dimanche 8 mars, c’est au tour de la femme d’être célébrée internationalement, le temps d’une journée, quelques semaines après les enfants soldats (12 février), le patrimoine canadien (16 février) et les maladies rares (28/29 février). Elle laissera ensuite la place à la brutalité policière (15 mars), la francophonie (20 mars) ou encore au sommeil (21 mars). Chaque journée dédiée à un sujet en particulier apporte son même lot de statistiques et autres commentaires, notamment en France. Les femmes ne dérogent pas à la règle, et il faut redoubler d’imagination pour donner vraiment du sens à cette journée.

Les éternels chiffres sur la parité et les inégalités professionnelles reviennent en force, mais ne sont pas suffisants pour faire changer les mentalités. À Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) par exemple, on a fêté dès hier la femme et cela d’une manière originale : des élus du Conseil municipal, dont le maire Jacques Salvator, ont décidé de reprendre en chœur les fameux « Monologues du Vagin » de l’Américaine Eve Ensler.

Très attendues, les Chiennes de garde, qui célèbrent leur 10e anniversaire cette année, se sont contentées vendredi de décerner des prix dont les gagnants n’auront sans doute pas à être fiers. Pas de grande surprise concernant les vainqueurs des « Machos de l’année » : un Archevêque, un comique de plateau télé et un dessinateur de Charlie Hebdo, qui ont tous les trois gratifié les médias de leurs commentaires sexistes. Il sera ainsi conseillé à ces joyeux lauréats, et à tous les hommes d’ailleurs, d’aller relire Simone de Beauvoir… mais juste aujourd’hui !

Pour plus de sérieux…

Published in: on 11 mars 2009 at 9:38  Laisser un commentaire  
Tags: